[Race Report] Castor-Garou … y avait un loup !

Après avoir été absent l’an passé, cette année, retour sur la Castor-Garou en compagnie de Catherine, Isabelle et Bertrand entre autres. Ce sympathique trail nocturne de 16 kms / 500m D+ se déroule dans la vallée de la Bièvre, au départ de Vauhallan. Même si son profil, plus pentu, me convient moins bien que la Chouette et le Hibou, je partais bien décidé à essayer de faire aussi bien que 3 semaines avant …

Sauf que le matin même, je réalisai un test PMA, test où j’atteignais pour la première fois les 360W sur Wahoo/370W sur Garmin Vector, dépassant ainsi que 10 à 15W ma valeur de l’annnée dernière 🙂 Physiquement, je n’avais pas l’impression d’être  trop marqué, puisqu’au final, on ne passe que dans les 8 à 10′ au dessus du seuil lors du test … Sauf que cela ne se passera pas vraiment comme je l’avais escompté !

Arrivé sur place (à la bourre) avec Catherine et Isabelle, on a quand même le temps de faire un échauffement en règle.

Après quelques lignes sur la route, direction le terrain de basket adjacent au départ, où on se retrouve à faire des tours de manège avec plusieurs dizaines de concurrents histoire de se réchauffer. L’air est humide, il fait plutôt froid, des traces de neige/verglas festonnent encore les trottoirs et l’organisateur annonce un parcours plus boueux qu’à l’ordinaire ! Direction la ligne de départ où je vais essayer (sans trop de succès) de me placer en tête de course. Sur un malentendu, on sait jamais … Sauf que là le malentendu dure environ 1 kilomètre seulement 🙁

Départ rapide où j’essaye de grapiller des places et la boucle dans le village est avalée à moins de 4:00. J’arrive au pied de la première bosse dans les bois un peu au delà de la 20e position et là … grosse tristesse ! Plus rien, plus de jambes, plus de cuisses ! Je me retrouve à monter (péniblement) la bosse en marchant tandis que des tombereaux de concurrents me doublent. Je réalise alors que le test du matin m’a un peu plus impacté que je le pensais … Arrivé sur le dessus, je relance et sur le plat j’arrive à repartir entre 4:00 et 4:30. Le même scénario se répétera jusqu’au 6e kilomètre : je me fais déposer en montée comme jamais, et sur le plat je repars à moins de 4:30. Rien dans le sac pour monter et je me console en doublant sur les portions rapides et les descentes. Jusqu’à ce qu’à un moment, je fasse une glissade dans la boue et que je ressente une douleur au mollet droit : verdict, une contracture ! Le mollet déjà fatigué par les efforts du matin, n’a pas résisté et demande pitié. Du coup, déjà que je ne montais pas vite, c’est au ralenti que je monte en évitant de trop tendre mon mollet. En ménageant celui-ci, je peux courir tranquillement à condition de ne pas trop tirer dessus. Je décide donc de terminer peinard en footing actif, en trottant vers les 5:00, l’objectif étant de ne pas se faire mal. Au bout d’une dizaine de kilomètres, je me fais rattraper par Anne-Sophie, première féminine. Je termine la course avec elle trankilou sans grosse douleur. Grand prince, je la laisse passer sur la ligne 😉 pour sa première victoire en trail. Verdict : 93e en 1h31 (39e V1M), bien loin du classement espéré et du niveau atteint sur la Chouette et le Hibou.

Direction le ravitaillement pour prendre quelques verres de vin chaud en attendant le reste de la troupe. Bertrand arrive quelques minutes derrière moi, tandis que les filles arriveront un peu plus tard, contentes de leur course.

La contracture, elle, passera rapidement en quelques jours à grand renfort de Foam Roller, Compex, vélo plus une séance de cryothérapie 😉

Résultatshttp://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=214177

Stravahttps://www.strava.com/activities/1308304166/overview

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Phil dit :

    Bjr
    Top article que celui de l alternative au test ftp.
    Je m intéresse depuis 2012 au sujet watt, tss, tpeaks, friend, coggan, etc ….. çe blog est top.
    J aurais aime m abonner mais j ai pas trouvé comment faire.
    Possible de m ajouter?
    philbruy(at)Hotmail.com

    Bonne prepa de saison
    Phil

  2. toutainp dit :

    Hello,

    Merci, oui le test de confirmation FTP est moins « exigeant » et est relativement précis. Pour information, test de confirmation fait cette année à 295W (au prorata temporis) et test FTP 15 jours après (le 20′) qui donne 300W

    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.