Race Report – Triathlon de Nevers Magny-Cours 2016

Triathlon Nevers Magny-CoursVu mon retard en terme de compte-rendu de course (70.3 Aix, GFNY Ventoux et IronMan Vitoria Gasteiz pour ne citer que les plus importantes), je commence par la plus récente et la plus courte : le triathlon courte distance (M ou ex CD) de Nevers Magny-Cours.

Magny-Cours comme le circuit ? Hé oui, car la spécificité de cette course depuis maintenant 3 ans est de passer (pour un tour seulement) sur le fameux circuit de Formule 1. De quoi attirer du (beau) monde amateur de vitesse en vélo, et ce d’autant plus qu’il y a un podium (et des lots) spécifiques au record du tour !

C’est d’ailleurs principalement pour ça que je suis ici ! Après 3 participations « pleines » en 2014 (relais Sprint + CD) et 2015 (CD), cette année je fais (à dessein) la course dans  la continuité d’une semaine d’entrainement bien chargé. Aussi mon seul est unique objectif est de faire une performance sur le circuit, avec pourquoi pas le meilleur temps, après avoir terminé 13e en 2015. Je sais que j’ai désormais les cannes pour (merci les 8 heures hebdomadaires de Home-Trainer depuis Décembre 2015 …), et coté matériel j’ai tout peaufiné à l’extrême au niveau aérodynamique et résistance aux roulements (plus d’infos ici si cela vous intéresse). La veille, sur un petit déblocage en bord de Loire, j’ai pu vérifier la pertinence de mes réglages en roulant entre 37 et 38 k/h pour une puissance de 200W seulement !

Gabarre en vue

Gabarre en vue

Ce qui en passant, me fait

  1. Regretter de ne pas avoir mieux optimiser mon vélo pour Vitoria
  2. Espérer des gains significatifs en 2017 à Klagenfurt pour un Sub5 en vélo 🙂

Bref, la stratégie est simple : rester cool jusqu’à Magny-Cours, se déchirer sa race sur le circuit, et terminer au maximum du possible.

Pas si simple …

  • Natation : avec 36° à l’ombre, pas de combinaison avec une eau à plus de 24°. Ca commence bien pour l’enclume que je suis. Pour une fois, je reste zen car j’ai eu des super sensations en piscine dans la semaine. Départ des filles quelques minutes avant nous, puis c’est notre tour. Je me place vers la bouée de droite et je prend un bon départ (pour moi !) sans prendre de coups. Il faut savoir que la spécificité de la natation à Nevers est qu’elle se déroule dans le bassin du port de la jonction qui est un canal … avec une eau merdique 🙁 Dans ces conditions, on ne voit rien, et impossible de voir les concurrents d’où des coups involontaires la plupart du temps. Le pire reste la zone de départ où l’eau remuée par les concurrents en attente, est carrément boueuse. En attendant je me surprend à nager avec de bonnes sensations sans subir et sans avoir l’impression de couler. Je ne vois pas non plus trop de monde me doubler. Temps final de 33′ pour un peu plus de 1500m apparemment, dont je suis plutôt satisfait vu que je sors à peu près au même niveau dans le classement que l’an dernier. Nager sans combi ne m’a pas trop impacté pour une fois 🙂 Sorti de l’eau j’aperçois Emmanuel et Benoit qui sont déjà vers leur vélo (je saurai à la fin qu’ils sont sortis de l’eau 2′ avant moi). Ils ne perdent rien pour attendre 🙂
  • Vélo : le moment que j’attends depuis le départ ! J’enfile mon casque flambant neuf (Rudy Project Wing 57), et c’est parti, direction le circuit sur mon Canyon Speedmax avec lenticulaire Flo à l’arrière et roue à bâtons HED à l’avant. Contrairement à l’an passé les sensations sont bonnes malgré les « excès » de la semaine : une séance de SST (2×20′ à 280W), une séance au dessus du seuil (2×7’@315W/2×5’@325W/3×1’@360W) et 4 sorties vélo (avec une nouvelle Pmax 5″ à 1100W et un KOM à 52k/h de moyenne et 340W !). En moins de 3 kilomètres, je reprend à la pelle les concurrents dont Benoit. En moins de 5k je rattrape Emmanuel, quand je passe à plus de 50k/h sur ZE dos d’âne, et là … la loose : éjection de ma gourde, chose qui ne m’est jamais arrivé avec les gorilla cages 🙁 Je tergiverse quelques seconds avant de faire finalement demi-tour et aller la chercher. Après 1′ d’arrêt et une perte de temps que j’estime à 3′ au global, je reprend ma route en redoublant tous les concurrents que j’avais déjà passé dont Benoit. Je double cette fois-ci franchement Emmanuel, et direction le circuit. Les jambes sont toujours là comme je le vois dans la première côte, celle de Plagny ce qui est de bon augure pour Gerardmer (29 kh pour 275W). Quelques kilomètres plus loin, je rentre sur le circuit remonté comme une pendule. 3 kilomètres et quelques de bonheur, vitesse et trajectoires malgré la chaleur. Quelques concurrents que je double m’encourage même. J’essaie d’appuyer au maximum même si j’ai du mal à passer au dessus de 320W, et j’arriverai à boucler le tour sans un coup de frein 🙂 Verdict après les résultats : 4e temps à 1″ du troisième 🙁 en 6’30 » à 8″ du meilleur, juste devant Denis Chevrot. Pas trop de mérite puisque les autres concurrents ont fait une course pleine, mais d’un autre coté j’avais bien chargée la semaine précédente. Donc plutôt content du résultat et remonté pour aller chercher le podium et la première place en 2017, cette fois ci peut-être avec des roues plus légères !? En attendant, en ressortant du circuit, plus de jus ! Plus de bras, plus de chocolat. C’est là que je vais commencer à payer ma semaine :-/ Malgré tout je termine le vélo en 1h06 à la 18e place. Ce qui me contente pleinement, vu que sans l’épisode de la gourde je faisais un Top 10 sur une course où les « cyclistes » ne manquent pas (Look oblige), le tout en étant sec et sous la chaleur 🙂 Je l’aurai un jour, je l’aurai !
  • Course à pied : Quand t’es sec, t’es sec. Rideau, pas de jus, course à pied tranquille sans pouvoir monter dans les tours en 48’38’ 🙁 Normal, rien à dire. Notre Richard Murray local (Emmanuel) me reprendra au début du deuxième tour de course à pied, et terminera quelques dizaines de secondes devant moi.

Temps final de 2h31 à la même place que l’an passé au général (55e) et à la 7e place de ma catégorie, mais content  de ma course 🙂 Maintenant place à un peu de repos avant de se remettre au taf pour être au top au NatureMan 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.