Premier triathlon solo

Just did it ! Premier « triathlon » en solitaire ce samedi, histoire de voir un peu ce que j’avais dans le ventre, avant le triathlon de Paris (10/07/2011).

Et résultat plutôt positif, même si les temps ne sont pas canons, mais ce n’était pas l’objectif. Je m’étais fixé comme limite de rester en dessous de 160 BPM en cardio, pour être certain d’aller au bout, et du coup je suis arrivé plutôt frais de la course à pied !

Les temps :

  • Natation : 40 mns pour 1.5Km (piscine 50m de Corbeil Essonnes)
  • Vélo : 90 mns pour 40 kms (en VTT J sur parcours mi-chemin mi-route)
  • Course à pied : 63 mns pour 10 Kms

Soit un temps cumulé (hors changements) de 3h13 mns (hors transitions)

Même si il reste encore des progrès à faire pour atteindre les 3h que l’on s’est fixé comme objectif avec Eric, je sais que je peux aligner les 3 épreuves, et  il y a une marge de progression :

  • Natation : On va descendre la Seine, et avec une combinaison qui va (très) sensiblement améliorer la flottabilité. Et en plus, je n’avais pas nagé depuis 1 mois … D’un autre côté, la foule va être un handicap. L’un dans l’autre, je pense réaliser à peu près le même temps.
  • Vélo : C’est là que les plus gros progrès sont possibles. J’ai roulé en VTT, avec mes pneus d’hiver (que j’ai eu la fainéantise de changer) et un vent contraire une bonne partie du parcours. A voir dès que j’aurai acheté mon vélo de route, mais 10/15 mns de gain semblent réalistes.
  • Course à pied : Mon point faible, mais j’ai été agréablement surpris puisque j’ai fait le parcours à 9.6 de moyenne, alors que je cours habituellement à 10-10.5. Reste encore quelques footings nocturnes d’ici Juillet, et pendant les vacances à New-York en Juin, ce sera footing tous les matins à Central Park 🙂

Au niveau des enseignements à tirer de cette expérience

  • La transition natation /vélo se fait sans soucis, l’organisme étant déjà en effort d’endurance, le tout étant de bien accélérer les jambes sur la fin
  • La transition vélo /  course est assez difficile, surtout pour les genoux. Il m’a fallu 2 kms pour arriver à courir correctement et ce sont les genoux qui étaient raides le soir. A travailler en séances alternant course & vélo.
  • L’hydratation, combinée à un apport glucidique rapide, est très importante : Au total, ce sont près de 4 000 Kcal qui sont dépensées durant l’effort, et j’ai consommé près de 3 litres de boisson …

A recommencer mi-Mai (aux Settons ?) pour se familiariser avec la nage longue avec combi et sans visibilité, et éventuellement en Juin, une fois le vélo de course acheté. D’ici là, piscine et course à pied la semaine, et VTT le WE …

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.