Triathlon M de Nevers Magny-Cours : 13 en forme !

Triathlon Nevers Magny Cours

Triathlon Nevers Magny Cours

Semaine dernière, décision à l’arrache de participer au triathlon de Nevers Magny-Cours. Plein de bonnes raisons pour cela :

  • Il ne va pas pleuvoir (pas envie de faire une course sous un temps de m…)
  • On passera le WE chez me parents et on sera gâté (rarement manger autant de sorbet maison en un WE !)
  • Vu le temps, on nagera en combi ! (très bonne raison)
  • Y a moyen de se faire plaisir en vélo, notamment sur le circuit de Magny-Cours

Et puis accessoirement, ca servira de séance d’entrainement 🙂 Quitte à faire n’importe quoi, autant faire une course !

Samedi midi, direction la cité ducale donc. L’avantage de ce tri, c’est que le départ se fait entre chien et loup, à 17h50 pour les filles, 18h pour les hommes et les relais. Le temps de passer chez mes parents prendre un café et un dernier ravitaillement énergétique (pas certain que le clafouti soit recommandé coté transit, mais pas pu résister), et nous voilà parti pour le bassin de la jonction où se dérouleront les hostilités.

Ambiance détendue sous le soleil qui pointe entre les nuages et conditions de course au top : peu ou pas de vent, alternance nuage/soleil et 20°.

Retrait rapide de mon dossard, avec le numéro 12 ! Si seulement c’était le classement final, je signe tout de suite … On verra que j’étais pas si loin de la vérité finalement 😉 Préparation tranquille des affaires et direction le parc à vélo, avec une arrivée remarquée. Coté vitesse, ca aide un peu la roue lenticulaire, mais coté frime c’est au top 😉 Je prépare mes affaires tranquillement pendant que les avions de chasse continuent d’arriver avec un beau contingent de roues lenticulaires … Aucun doute, ca va envoyer du lourd coté vélo !

Dans le parc

Dans le parc

Traditionnel briefing de l’arbitre (à faire peur aux débutants, mais il est dans son job  !), et c’est parti pour la baignade … Et là je me rappelle soudain pourquoi j’avais dit en 2014 que je ne reviendrai pas 🙁 On saute dans l’eau brunatre du bassin où l’on ne voit pas plus loin que le bout de son nez et encore … Le temps que les filles partent, petit échauffement rapide en mode boules de billards avec les autres concurrents (des boules de billards qui ne se verraient pas 🙁 ), et le speaker nous demande de nous rapprocher de la ligne … Sauf que le coup de  corne de brume n’est jamais arrivé et que le départ s’est fait à l’arrache. Du coup, l’impression que tous les chiens et loups (ceux du début, vous avez suivi ?) ont décidé de se retrouver dans le bassin de la jonction. Je suis/subit le flot et je pars à bloc …

Natation

Natation

Mais ça c’était avant … Avant d’arriver à la première bouée à bout de souffle et que mon cerveau me rappelle qu’il y a encore 1 tour et demi à faire 🙁 Du coup je ralentit un peu mais je vais subir mon départ trop rapide tout le reste de la natation. Sortie de l’eau en 29′, pas de quoi pavoiser 🙁 Le temps d’enlever les algues qui ornent mes lunettes, de me mettre un rappel mental de mettre à jour mes vaccins pour faire ce genre de c… (8 lettres, commmence par un c, se termine pas un e), de courir un peu et me voici devant mon vélo, avec un parc qui me semble horriblement vide 🙁

Sortie de l'eau

Sortie de l’eau

Je saute sur mon vélo, remonté à bloc, comptant bien faire parler la poudre. Sauf que … depuis le début de la natation, je subit toujours ce départ au taquet, et j’ai le cardio au plafond à 170BPM. Je pars vite quand même en espèrant que ca redescende dès que cela sera roulant.

Départ vélo

Départ vélo

Et cela ne sera qu’au bout d’une dizaine de mns que j’arriverai à revenir à la normale … Mais comme je n’ai pas voulu lever le pied, gros point de coté qui commence à me gêner. Qu’à cela ne tienne, je suis venu pour rouler, donc je roule. Pas aussi fort que je l’aurai voulu, mais je double des dizaines de concurrents, et aucun ne viendra me doubler 🙂 Un concurrent avec un CLM Look et lenticulaire essayera bien à un moment donné dans une bosse, mais je le reprend dans la descente sur Magny-Cours. Arrivée justement sur Magny-Cours et son chronomètrage spécial au moment où mon point de coté devient le plus douloureux ! J’essaie bien de m’asseoir un peu, de respirer, rien n’y fait 🙁 Tant pis, dès l’entrée sur le circuit, je serre les dents et j’appuie sur la pédale de gaz avec un seul objectif : garder la puissance supérieure à 300W pendant tout le tour ! Contrat rempli avec une moyenne à 275W sur le tour, descentes obligent (lien Strava : https://www.strava.com/segments/4178769?filter=overall). Pas fait attention au chrono en rentrant mais je sais que je suis sous les 7′. Au final, 6’41 et le 13e temps sur le circuit à presque 40 k/h de moyenne, là où le record jusqu’à Samedi était à 6’30 … C’est là où l’on voit la densité du plateau présent Samedi aussi : avec ce temps en 2014, j’aurai eu le 7e chrono, CQFD.

Retour sur la route et direction Nevers, motivé comme jamais, à près de 38k/h de moyenne. Je continue de reprendre des places (70 au total !) avant d’arriver au parc à vélo, avec toujours ce point coté droit. Verdict vélo : objectif de 1h05 atteint (37,3k/h de moyenne) sur le parcours, et 13e temps sur Magny-Cours en 6’41. Peut mieux faire (et donc reviendra !).

Retour vélo

Retour vélo

Départ course à pied rapide dans les pas d’un sociétaire du TOS, un peu trop rapide même, à 4:00. Au passage devant la buvette du canal en groupe de 3 coureurs, un petit bonhomme nous désigne chacun du doigt, en disant à mes 2 camarades « pas toi, pas toi », avant de s’arrêter sur moi et de me dire « toi, t’es le super meilleur champion de la terre entière », à notre grande surprise 😉

Trop mignon le petit, il me donne le sourire, et ça me remonte à bloc. Malgré mon point au coté qui empire, je me redresse, je sers les dents(encore …) et je reste au contact en espèrant que ça passe. On est maintenant le long du canal à 4:30 environ. De temps à autre, j’essaye d’accélérer mais impossible de respirer. Ce n’est qu’à la fin de la première boucle que ça passe, et que je peux courir correctement. Sans battre des records mais les sensations reviennent, l’allure aussi et je termine à 4:15, en 44′.

Arrivée

Arrivée

Au final, 2h22 pour ce qui est mon premier CD sous les 2h30 et mon meilleur temps de facto sur la distance. 54e au général (grosse densité devant décidémment), et 13e (et oui, 13 était le chiffre du jour!) vétéran sur plus de 80 présent :-), soit mon meilleur classement !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.