Week-end solitaire

Ce soir, traversée fantôme du Morvan pour rejoindre notre maison de campagne. Pas âme qui vive, aucune lumière (chez nous, tous les éclairages publics sont éteints la nuit), et juste 2 chevreuils et un renard en goguette croisés sur la route enneigée par endroit !

Dehors, -6 à -10° selon les endroits et des plaques de neige persistentes à l’ombre.

Pas de quoi se réjouir pour l’ouverture de la pêche à la truite demain. Avec de telles conditions et une eau limpide en l’absence de précipitations, pas évident de motiver le plus petit salmonidé, mais de belles ballades en perspective, surtout si le soleil est de la partie.

Après l’Yonne et le Chalaux l’année passée, je vais aller prospecter des petits ruisseaux en amont de leurs cours, et loin de toute présence humaine. A suivre …

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.