[Everesting ⛰️ Challenge] ➡️ Échec❌

Comme l’a si bien dit Lewis Hamilton à Monaco : « Failure never feels good but it provides us with opportunities for growth« . C’était le cas dimanche sur le challenge Everesting made in Morvan by [Morvany🌲Cycling] (merci Olivier d’avoir été l’instigateur du Challenge !)

Je reconnais que j’étais plutôt optimiste, même si je savais que cela serait difficile pour plusieurs raisons :

  • Pas beaucoup d’entrainement ces 2 dernières semaines (mais mieux vaut être trop reposé que fatigué) et je comptais sur mon endurance
  • Vaccin COVID en début de semaine
  • Une météo pas géniale annoncée, mais pas cata non plus
  • Pas beaucoup de bornes en bosses Néanmoins, je ne me voyais pas ne pas finir 10 A/R minimum et continuer ensuite à l’arrache, avec l’endurance que j’ai.

Sauf que quand ça ne veut pas …

  • La météo était pourrie de chez pourrie : pas pour rien que le Haut-Folin est l’un des endroits les plus arrosés de France. Hier matin, 2° en haut, 4° en bas, la tête dans les nuages. A tel point que je voulais commencer de nuit vers 1-2h du matin et que j’ai attendu 4h30 dans la voiture avant de décoller 😕 Une première descente à une allure d’escargot, les lumières ne perçant pas le « brouillard », frigorifié. Mais le plaisir d’être solo dans la nuit, ce que j’adore, et de croiser les habitants des lieux : une chevrette « hypnotisée » par les lampes, 2 renards en goguette et un « grand » rapace nocturne surpris en chasse (duc !?)
  • Effet de bord du vaccin et/ou petite nuit, toujours est il que j’étais bien fatigué. Comme Catherine, on dirait que l’impact maximal post-vaccination a lieu 5/6 jours après, pas de chance 😣
  • Une bonne douche en prime sur la descente du 5e tour, descente glacée, et le genou droit bien refroidit qui se réveille dans la montée 😢 C’est d’ailleurs ce dernier point qui m’a fait arrêter au 6e tour plutôt que de continuer encore un peu (même si je n’avais plus de cannes 😑)

Coté positif :

  • Matériel au top avec un vélo à 7 kgs sur la balance (pas mal pour un Di2 + capteur puissance + disques 👌, qui ronronnait à la perfection. Que du bonheur en montée comme en descente !
  • Pas mal de monde présent, et sympa de se croiser et s’encourager à chaque A/R
  • Des données à analyser coté alimentation avec le capteur Supersapiens que j’avais mis pour l’occasion

Alors grosse frustration évidemment mais très envie de remettre ça, non sans en avoir tiré quelques enseignements :

  • Comme je l’avais prévu, il faut partir de bonne heure, de nuit. Le héros du jour est parti à 5h pour terminer à 22h30, soit 17h30 dont 16h15 à rouler (https://www.strava.com/activities/5347232343). Respect quand on connait les conditions le matin !
  • Mieux vaut faire ça lorsque les journées sont longues, fin Juin pour maximiser la lumière du jour
  • Inutile de dire qu’il vaut mieux aussi avoir une météo correcte qui permette de rouler sereinement de nuit, sans brouillard et sans devoir gérer les descentes
  • Coté alimentation, mieux vaut privilégier le liquide. 15′ de descente à 40/50kh cela ne laisse pas beaucoup de temps pour prendre une barre. Pas simple non plus pendant la remontée
  • Et enfin, last but not least, une meilleure prépa avec pas mal de D+ et d’endurance de force en bosse !

Alors comme de par chez nous, c’est « beau la folie » 😉, ne reste plus qu’à planifier ça correctement avec une prépa digne de ce nom, et quelques sorties D+/gaufre dans le Morvan, avant de retourner au fight !

Lien Strava : https://www.strava.com/activities/5343199725

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.