19/8/2012 – Triathlon longue distance Vichy – Retour sur la course

Dimanche dernier, première participation à un triathlon longue distance (LD ie 1.9k de natation/90k de vélo/21k de course à pied) pour Catherine et moi, avec 4 autres membres du club de l’ASCE Triathlon.

Après le triathlon des Settons en Aout, c’était pour Catherine l’occasion de faire une deuxième épreuve, longue cette fois-ci mais « plate », pour préparer le NatureMan du Verdon et ses quelques 1 700 mètres de dénivelé … 

Départ donc Dimanche matin à 8h30 pour une journée qui s’annonce chaude et qui tiendra ses promesses : 43° annoncé, 44.5° relevé à l’ombre à 15h (44° mesurés à Nevers à l’ombre par Papa Dimanche après-midi). Le départ aura bien lieu, mais sur une distance Half pour tout le monde (pas de distance IronMan), et sans combinaison pour la natation au vu de la température de l’eau (25° à 6h) …

[ad]

Déjà lors de dépose des vélos la veille, on avait pris la précaution de dégonfler les chambres à air pour éviter tout éclatement dans l’après-midi avec un thermomètre qui avoisinait déjà les 40°, et des malaises parmi les (nombreux) bénévoles présents.

Samedi soir, comme à peu près tout le monde, recherche d’une pizzeria pour y manger des pâtes, puis dodo de bonne heure après avoir vérifié une dernière fois les affaires pour le lendemain. Avec les épreuves (5 cette année) on acquiert une certaine habitude, mais il ne faut pas pêcher par excès de confiance … D’ailleurs Catherine en fera les frais le lendemain en faisant la course sans Garmin sur le vélo pour avoir voulu changer les plans au dernier moment.

Le lendemain réveil à 4h pour le petit-déjeuner, puis repos jusqu’à 6h, l’heure de partir au parc à vélo pour les derniers préparatifs : regonflage des pneus à l’aide d’une des nombreuses pompes présentes sur le parc (inutile de prendre la sienne), derniers ajustements sur le vélo (pompe, gels, boissons, chaussures) et préparation pour le seul moment frais de la journée, la natation.

 

Parti pour 1500 mètres de natation dans le lac d’Allier, réalisé en 47mns, un temps assez décevant, d’autant que le chrono va à l’encontre de mes sensations. Pris dans le trafic avant le demi-tour, j’ai eu l’impression de ne pas avancer, puis de bien marcher sur le retour, où je n’ai pas eu de gêne … Et au final, c’est tout le contraire  qui s’est passé ! Bonne moyenne sur les premiers 700m (pour moi) avec une allure moyenne de 2min/100m, qui tombe à 2:30min/100m sur le reste où j’ai pu nagé tranquille, trop tranquille. Ça m’apprendra à me sortir les doigts du c… Pas de répit et après un coup d’oeil pour voir si j’aperçoit Catherine (qui fera un bon temps, à 3 mns derrière moi), départ pour le vélo.

C’est parti pour 90 kms à travers la campagne auvergnate, sans grande difficulté, mais à un rythme « raisonnable » (153 BPM et 90RPM de moyenne) pour se préserver pour la course à pied, mon grand point faible. En plus, une douleur persistante au genou gauche m’empêche d’appuyer et d’aller beaucoup plus vite que 30Kmh (mais pas de faire l’imbécile sur les photos …)

Retour au parc à vélo après 3 heures de routes sans encombre (ravitaillements au top, comme le reste d’ailleurs), et changement de tenue pour attaquer la course à pied dans de bonnes conditions malgré la chaleur qui commence à se faire sentir : crème solaire, casquette, lunettes et douche tous les 2 kms obligatoire pour moi. Et toujours ce p* de genou qui me souffrir par moment. Au final, une moyenne de 9.6Kmh pas si différente de ce que j’aurai réalisé sans la chaleur, et la surprise de doubler pour la première fois des concurrents, moi qui est plutôt l’habitude du contraire …  Et au final, un temps de 6h28 et une arrivée en pleine forme, pas très loin des 6h que j’espérai (avec une combi et un peu plus de puissance en vélo).

Catherine, quant à elle, sera moins chanceuse, puisque les arbitres ne l’ont pas laissé entamer son deuxième tour de course à pied pour limite de temps. Mais aucun doute qu’elle aurait terminé en 7h, vu ses performances sur le premier tour et sa fraicheur à l’arrivée 🙂

Rendez-vous début octobre dans le Verdon, où il fera moins chaud j’espère, avant de reprendre d’ici là le chemin des bassins pour les entraînements … Y a encore matière à progresser, surtout quand on voit les temps canon des nos camarades de club!

Au final, un week-end sympa avec la satisfaction de terminer son premier half presqu’un an après m’être cassé la clavicule, et une belle course avec une organisation quasi irréprochable, certainement l’une des meilleures en France. Retour prévu l’an prochain, en espèrant qu’après 2 années caniculaires à Vichy le jour de la course, 2013 soit plus clément coté température.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.