A propos

Né en 1971, à Autun en Saône et Loire, mes seules activités physiques se sont longtemps cantonnées à la pêche et au vélo (principalement pour se rendre à la pêche 😉). J’ai ensuite repris contact avec le sport lors de mon service militaire, mais sans donner suite à mon retour d’Allemagne. Il faut avouer que les footings à 5h du matin dans la neige à -20° m’avait un peu dégouté.

Malgré le fait que Catherine pratiquait régulièrement la course à pied, ce n’est qu’à la quarantaine échue, que j’ai réellement repris (ou pris tout court) une activité physique. C’est par un défi lancé par un collègue, finisher Ironman, que j’ai découvert le triathlon, et que depuis je suis devenu un pratiquant assidu et passionné, tout comme madame !

Depuis je n’ai eu de cesse de progresser et de rechercher la performance (toute relative), tout en cherchant à partager un maximum mon expérience sur ce blog.

Historique

  • 2011
    • 85 kgs …
    • Triathlon de Paris (CD) : premier triathlon, 2h40, je me fais doubler par 1 000 personnes (au moins) en course à pied
    • Fracture de la clavicule … Reset
  • 2012
    • Challenge Vichy (Half IronMan) : premier triathlon longue distance, 6h30. J’en chie (42° à l’ombre) mais j’adore le long !
  • 2013
    • Barcelone, Dijon, NatureMan : 3 half ironMan pour cette seconde année « pleine »
    • Découverte du trail aux Templiers (28kms). Depuis, on y retournera quasiment tous les ans 😍
  • 2014
    • IronMan France à Nice : préparation solo et découverte de l’IronMan sur ce qui reste un des plus beaux parcours vélo pour moi. Passage de la ligne d’arrivée en 12h49, pas si pire, et qu’une envie, recommencer.
    • Entre temps, j’ai déjà perdu une bonne dizaines de kilogs …
  • 2015
    • Pause IronMan pour aider Catherine à préparer son premier IronMan à Vichy
    • Triathlon L de l’Alpe d’Huez avec les copains (7h55)
    • Découverte du Home Trainer, engin de torture, mais grâce auquel je décolle en vélo !
  • 2016
    • IronMan Vitoria Gasteiz (10h34), un premier marathon en 4h pour mon second IM, et un premier vélo en 5h qui en appelera d’autres …
    • Malgré la progression au niveau chrono, j’ai l’impression de plafonner et je décide de me faire entrainer. Après quelques contacts, ce sera Guillaume Jeannin qui se collera à la tâche (structure 2EP créée par Patrick Bringer)
  • 2017
    • Des courses à foison, un nouvel IronMan en Autriche, bouclé en 10h14 (putain de 10h!), et la découverte de l’Ultra Trail avec l’Endurance Trail des Templiers (100k), couru avec Catherine
    • Entre temps, je ne pèse « plus » que 71kgs
  • 2018
    • J’aime la montagne … mais elle ne me le rend pas ! L’EmbrunMan sera la principale course de l’année (12h59), suivi de l’enchainement du Grand Trail des Templiers et du Grand Trail des Hospitaliers … pour voir !
    • Entre temps, suite à son accident en VTT 😥, c’est Patrick qui prend le relais de Guillaume pour me coacher 😅
  • 2019
    • Toujours cette envie de performer sur IronMan et de passer la barre symbolique des 10h …. J’esssaierai à 2 reprises, au FrenchMan en Mai (10h11, dont 4h55 en vélo), puis à l’IronMan Mont-Tremblant, où j’intègre le Top 10 de mon groupe d’âge, mais toujours au dessus de 10h (10h12). Aussi rapide qu’au FrenchMan, mais avec 1800m de dénivelé en plus en vélo et 500m en course à pied.
    • Tiré au sort pour la CCC à l’UTMB, j’enchainerai celle-ci une semaine après l’IronMan, sans objectif si ce n’est celui de profiter pleinement de l’occasion
  • 2020
    • Cette année se devait consacrée à passer sous les 10h, au FrenchMan encore, histoire de se faire la main, puis à Roth en Juillet. La COVID 19 est passée par là et ce sera partie remise. RDV en 2021 sur ces 2 courses, avant d’essayer la qualification pour Hawaii en 2022 en GA 50-55 🤞

Meilleures performances à fin 2020 :

  • Triathlon CD (format M) : 2h16 à l’Etang des Bois en 2018, un peu moins bien en 2019 avec un natation plus longue 😥
  • Half-IronMan / Triathlon format L : 4h45 au 70.3 des Sables D’Olonne en 2019
  • IronMan : 10h12 à Mont-Tremblant en 2019, natation décevante, mais globalement le même chrono que sur le FrenchMan quelques mois avant, malgré 1800m de dénivelé en vélo et 400m en course à pied supplémentaires