[EmbrunMan 2018] Bilan préparation à J-7 …

L’entrainement pour Embrun a débuté (si on peut dire) le 1er Novembre 2017, après une légère coupure suite à l’Endurance Trail des Templiers (100k).

Entre le 01/11/2017 et le 15/08/2018, ce sont pas moins de 9 mois (!!!) passés à préparer cette course, entre les mains expertes de Guillaume Jeannin, avec qui c’était notre seconde saison de collaboration (et pas la dernière j’espère !). Grosse pensée pour lui au passage 🙁

Premier constat (et pas des moindres) : aucune blessure significative ! Les mauvaises langues diront que les séances n’étaient pas assez dures ou rapides, mais je pense qu’il faut arrêter le mythe du « no pain, no gain » ! Cela serait plutôt « no effort, no gain » 🙂 En dehors d’une légère contracture après mon premier cross cet hiver (première course à pied avec des chaussures avec un léger drop), rien pendant le reste de l’année 🙂

Ce qui m’amène naturellement au second constat : je suis beaucoup plus solide qu’en 2017 🙂 Sensation difficile à expliquer, mais le sentiment d’être beaucoup plus résistant, ce qui est clef pour le trail comme pour le triathlon longue distance et surtout IronMan, où l’on court sur une fatigue avancée. Sensation que j’ai pu vérifié lors des trails auxquels j’ai participé cette année lors des descentes, ainsi que sur les séances d’excentrique spécifiques pour Embrun où j’étais beaucoup plus rapide qu’en 2017 et sans la moindre courbature ensuite

Coté progression, la planification de Guigui a encore fait des merveilles puisque je continue de progresser en vélo et course à pied (et même un peu en natation …). 10 secondes de mieux au kilomètre au seuil en course à pied, 1k/h de mieux en VMA en début d’année, PMA plus grande en début d’année (+10W), meilleur test FTP en vélo (~315W sur 20′) et meilleur résultat sur half à Vendome pour ne citer que quelques indicateurs 🙂

En terme de volume, cela donne les chiffres suivants sur les 9 mois écoulés, ce qui semble sensiblement mieux en natation, et équivalent en vélo et course à pied (à comparer à fin Octobre une fois la saison terminée)

DisciplineDuréeDistance2017 
(référence)
Natation92 h267 000 m107 h
Vélo262h dont
180h vélo route
82h HT
4 600 k
(hors HT donc)
321 h pour 6473 k
Course à pied145 h1 550 k213 h pour 2267 k

Note : les chiffres sont différents de Strava, en vélo notamment, puisque les sessions de HT sur Zwift comptent au niveau kilomètrage sur Strava, alors que sur TrainingPeaks (qui me sert de référence), je les comptabilise systématiquement à zéro. J’ai toujours trouvé ça ridicule de compter des kilomètres « artificiels » pour les séances de HT histoire de gonfler son total annuel.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 28/08/2018

    […] sont élevées. Je ne reviendrai pas sur la préparation qui s’est très bien déroulée et dont j’ai déjà parlé ici (pour ceux qui n’auraient pas suivi). Quelques séances ont ponctuées ces derniers jours : rappel course à pied, footing sur le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.